Bloody Mary : recette du cocktail

Du jus de tomate, un peu de vodka, quelques feuilles de céleri. . . Tout le monde connaît la recette du Bloddy Mary, un cocktail légendaire dont la couleur rouge sang invite au questionnement. Quelle est donc la véritable histoire du Bloddy Mary et quelle en est la recette exclusive ? Voici ce que nous allons tenter de découvrir au fil de cet article.

Bloody Mary dans l’histoire

D’un nom plutôt assimilé à une origine anglophone, le Bloody Mary est pourtant une boisson typiquement française. Créé en 1921 au Harry’s New York Bar, à Paris, par le barman Fernand Petiot, le cocktail voit le jour à la demande d’Ernest Hemingway. L’écrivain dont l’épouse – Mary, « maudite Mary » d’où Bloody Mary, interdisait de boire, aurait voulu un cocktail inodore Une autre histoire d’origine espagnole raconte par ailleurs que le nom de cette boisson vient de la pirate sanguinaire Mary Read. D’autres disent que c’est un hommage à la sanguinaire reine Marie Tudor qui prenait du plaisir à tuer les anglicans et qui faisait de l’avortement une pratique régulière. On parle aussi souvent de Marie la Sanglante, cette légende occidentale dont l’histoire reste un peu floue. Des fois on la dit infanticide, enterrée vivante, morte en couches ou encore mère solitaire ayant perdu son bébé. Cette femme qui apparait subitement dans les miroirs si on s’aventure à l’invoquer dans un rituel avec des bougies. Mais Bloody Mary, c’est aussi la boisson préférée de Serge Gainsbourg. Le barman du Bistrot de Paris, au 33 rue de Lille, à Paris en est le seul témoin.

Préparer un Bloody Mary

Le cocktail Bloody Mary se prépare en 2 minutes. Pour un verre de cette boisson au couleur de sang, il faut :

  • du sel de céleri
  • du jus de citron (1cl)
  • du poivre moulin
  • du tabasco (1 trait)
  • du jus de tomate (7cl)
  • de la sauce Worcestershire (2 traits)
  • de la vodka (4cl)

Pour la préparation, munissez-vous d’un verre et de quelques glaçons.

– Dans un premier temps, versez le jus de citron au fond du verre.

– Ajoutez-y ensuite deux pincées de sel de céleri, trois tours de moulin à poivre, deux gouttes de tabasco et une larme de sauce Worcestershire.

– Déversez ensuite les glaçons en pluie et remuez le contenu du verre pour le rafraîchir.

– Rajoutez 4 cl de vodka puis 7 cl de jus de tomate.

– Utilisez une cuillère à cocktail pour remuer le tout et finalisez la préparation en ajoutant une petite branche de céleri sur le rebord du verre.

Pour un aspect plus artistique, vous pouvez ajouter du sel de céleri au moment de servir. Le tumbler est par ailleurs le verre idéal pour servir du Bloody Mary. Ce verre de 25 cl aux traits allongé et étréci, est plus facile à rafraîchir car les glaçons s’y superposent obligatoirement. Il existe en outre plusieurs variétés du Bloody Mary comme le Bloody Caesar où on ajoute du bouillon de palourde ou le Virgin Mary, une version sans alcool.

recette-bloody-mary